Aller au contenu principal

NEWS - RECHERCHES CLINIQUES

Articles

Moins de rayons X pour les patients lors d'un scanner

7 décembre 2021 - Temps de lecture 5 minutes

Des chercheurs mènent une étude pour prouver les bienfaits d'un filtre en étain. Placé sur le scanner lors des examens radiologiques, celui-ci diminue les doses de rayons X reçues par le patient, réduisant les risques associés à ces irradiations.

Pendant une radiographie ou un scanner, le patient est exposé à des rayons X. Bien que le rapport bénéfice-risque reste largement en faveur de l'examen, l'accumulation et la répétition de ces expositions peut engendrer un risque accru de cancer. Mais des solutions innovantes existent.

 

Un filtre à rayons X

« Nous menons une étude qui vise à montrer que l'utilisation d'un filtre en étain sur le scanner permet de diminuer de façon significative la dose de rayons X reçue par les patients lors des examens, tout en conservant une bonne qualité d'image », résume le Docteur Béatrice Daoud, radiologue au Centre d'Imagerie de l'Hôpital Privé d'Antony (Ramsay Santé, Antony).

Pour ce faire, le Dr Daoud et son équipe se sont intéressés à des patients atteints de lésions pulmonaires dûes à l'amiante. « Il s'agissait d'avoir une population homogène, mais le protocole n'est pas spécifique à ce type de patients », précise Sébastien Durand, ancien directeur adjoint du centre de radiologie et instigateur de l'étude.

 

Une utilisation à grande échelle

En comparant les images obtenues avec et sans le filtre, l'équipe de chercheurs s'est rendue compte qu'elles étaient parfaitement lisibles dans les deux cas. Grâce aux données délivrées par le scanner, ils ont également observé que la dose de rayons X délivrée avec le filtre serait de deux tiers inférieure à la dose habituelle.

Une analyse statistique des résultats est en cours, avant la rédaction et la publication de l'étude. « Nous espérons démontrer la robustesse de cet outil. Une fois qu'on aura prouvé sa fiabilité et sa reproductibilité, le filtre pourra être utilisé en routine sur la plupart des patients qui passent un scanner », concluent le Dr Daoud et Sébastien Durand.

 

The website encountered an unexpected error. Please try again later.